Sortir de sa zone de confort : choisir le courage plutôt que la peur

par 18.01.21DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Depuis quelques mois maintenant je ne suis plus salariée 😍. Pourtant cela fait des années que je rêvais de ne plus travailler pour un patron mais je n’ai jamais franchi le pas avant. Pourquoi ? Parce que j’avais peur. 

👉A cause de la peur, vous resterez toujours là où vous avez toujours été à faire des choses que vous avez toujours faites. 

Comme le dit si bien John Maxwell, en écoutant notre peur plutôt que notre coeur et notre intuition, on continuera d’obtenir ce que l’on a toujours eu, à faire ce que nous avons toujours fait et à obtenir les résultats que nous avons toujours obtenu. 

« Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez encore ce que vous avez toujours obtenu. »

John Maxwell

🚀Si vous voulez changer, faire quelque chose de différent (atteindre un objectif, reprendre en main votre santé, choisir une nouvelle voie…) l’inconfort sera un passage obligé. 

Votre cerveau vous dira ne pas y aller, vous aurez mal au ventre mais si vous voulez du changement il faudra passer par là. Nous ne sommes pas conçu pour prendre des risques. Votre cerveau choisira toujours la prudence.

Pourtant, tout ce dont vous rêvez se trouve de l’autre côté de la peur  

En effet, tout ce que vous désirez vous contraindra à ressentir l’inconfort, puis il faudra mettre un pied devant l’autre et choisir le courage plutôt que la peur. Mais ça en vaut la peine ! 

Etre courageux est une manière de nous faire progresser. Et c’est uniquement de cette manière que l’on arrivera là où l’on souhaite vraiment être. 

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage je n’aurais jamais pris la peine de me former à un métier qui me permettrait de travailler en mode nomade.

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage, je ne me serais jamais inscrite à une salle de sport.

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage, je n’aurais jamais obtenu le corps et la santé que j’ai toujours rêvé d’avoir. 

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage je n’aurais jamais rencontré mon chéri.

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage, je n’aurais jamais créé mon entreprise.

✅ Si j’avais choisi le confort plutôt que le courage je n’aurais jamais quitté mon travail pour me consacrer pleinement à mon activité de freelance. 

Bref, vous l’aurez compris, le courage peut vous mener là où vous avez envie d’être. 

Alors réfléchissez un moment et dîtes-moi dans quel domaine de votre vie actuelle vous avez choisi le confort plutôt que le courage ? Et que devriez-vous faire pour sortir de votre zone de confort ? 

Sortir de sa zone de confort fait toujours peur. Mais si vous abordez ça comme la signification que vous avez grandi et que vous êtes sur le point de devenir une meilleure version de vous-même vous changez la donne.

Vous n’avez qu’une vie, alors ne restez pas dans une situation qui ne vous convient pas ou pire qui vous rend malheureux.se

Comment j’ai fait pour apprendre à sortir de ma zone de confort ? 

🙂Vous allez me dire, trop facile à dire quand on l’a fait mais moi j’ai une famille à nourrir, des factures à payer, un travail qui me prend tout mon temps….bref c’est bien joli de vouloir être courageux mais dans la vraie vie ça ne passe pas comme ça. 

Personnellement c’est la pratique d’un sport qui m’a permis de développer cette compétence : celle de savoir sortir de sa zone de confort. 💪

Parce qu’en gros, quand tu commences un sport, au début c’est tout nouveau, c’est super cool, tu découvres des mouvements, tu perds vite du poids, tu as cette sensation de bien-être à chaque séance… Mais au bout d’un moment tu stagnes et la magie du début disparaît. Tu rentres dans une routine et ta progression n’est plus la même, pire tu ne progresses plus du tout. 

Si tu veux progresser en sport (et c’est pareil dans la vie) il faut sortir de sa zone de confort. 

Et c’est ce que j’ai fait : me mettre à la musculation, soulever toujours de plus en plus de poids, m’entraîner en méthode cross training, monter à la corde, apprendre à faire des pompes, des tractions, me mettre au yoga, faire le grand écart… 

Or, quand vous habituez votre cerveau à sortir de sa zone de confort, la sensation inconfortable du départ s’estompe peu à peu. Votre cerveau est habitué à ce que vous lui fassiez faire des choses dont il n’a pas l’habitude. (ça fait beaucoup de mots “habitudes” haha !)

Alors pour commencer pourquoi ne pas :

✔️prendre un chemin différent pour aller au travail 

✔️parler à un inconnu 

✔️aller au restaurant seul 

✔️essayer une nouvelle activité

✔️apprendre une nouvelle compétence

….

Les possibilités sont nombreuses. Mais à force de multiplier les moments pour lesquels vous serez sorti(e)s de votre zone de confort, tout cela deviendra un jeu et vous aurez de moins en moins peur de prendre des risques pour vous diriger vers ce que vous souhaitez vraiment. 🚀

Un exercice à faire pour se rassurer avant de sauter de l’autre côté de sa zone de confort

 

 

Avant de prendre la décision de quitter mon entreprise j’ai réalisé un exercice qui m’a beaucoup aidé et que je vous partage aujourd’hui.

✔️Prenez une feuille et dressez un tableau à quatre colonnes. 

Dans la première colonne vous allez écrire ce que vous risquez de perdre si vous prenez cette décision (qui va vous faire sortir de votre zone de confort). 

Si je reprends mon exemple de sortir de ma zone de confort en choisissant de quitter mon entreprise pour me lancer à mon compte, j’avais écrit dans la première colonne que je risquais de ne pas gagner d’argent, de ne pas trouver de client, de ne pas parvenir à payer mes factures etc. 

✔️Dans la deuxième colonne, écrivez cette fois ce que vous avez à gagner si vous prenez cette décision de sortir de votre zone de confort.

Pour mon cas, il s’agissait de gagner en liberté, rencontrer de nouvelles personnes, travailler de n’importe où, ne plus être assujettie à des horaires etc. 

✔️Dans la troisième colonne, écrivez les avantages et inconvénients de votre situation actuelle :

Personnellement j’avais écrit : travailler dans un boulot qui ne m’épanouis pas, rester dans une prison, perdre mon temps… mais avoir un salaire fixe qui tombe tous les mois (le seul truc positif que j’avais trouvé). 

✔️Enfin dans la dernière colonne écrivez ce que vous ferez si tout ne se passait pas comme prévu, que le pire arrivait si vous prenez votre décision.

Pour ma part, je m’étais dit au pire si je n’arrive pas à gagner assez d’argent je prendrais un boulot à côté, je réduirais mes dépenses de restaus, je ferais moins de voyages et au pire du pire j’emprunterais un peu d’argent. 

En fait cette dernière colonne vous permettra de vous rendre compte qu’il y a toujours une solution à chaque problème et que quoi qu’il arrive vous aurez toujours un moyen de vous retourner. 

Enfin relisez vos colonnes et décidez si les bénéfices que vous pourrez tirer de cette nouvelle décision en valent la peine. Pour moi il n’y avait aucun doute. La seule chose qui me retenait dans mon boulot était la sécurité du salaire. Mais j’étais prête à prendre le risque. 

Voilà pour cet article, si vous êtes arrivés jusqu’ici j’espère qu’il vous servira et vous aidera à atteindre vos objectifs de vie. Sortez de votre zone de confort ça en vaut la peine.

Love.

Marion. 

D’autres idées de lectures

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *